Partenariat entre le District et la Gendarmerie

Le Comité de Direction ayant constaté un nombre croissant d’affaires disciplinaires graves mettant en cause des pratiquants mineurs, une convention entre le District et la Gendarmerie visant à enrayer ce processus a donc été signée lundi 25 septembre.

La Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ) , unité de la Gendarmerie départementale, interviendra à partir de cette saison pour faire prendre conscience aux jeunes joueurs de la gravité de leurs actes.

Le but de cette démarche est en l’occurrence d’éviter la récidive. Il est en effet paru évident aux deux instances signataires, d’unir leurs efforts dans le cadre d’un partenariat, chaque organisme conservant bien évidemment son champ de compétence.

La convention vise à faire baisser le nombre d’affaires disciplinaires, dans le sport en général, et plus particulièrement bien sûr dans le football départemental.

L’objectif recherché est ici d’améliorer la sécurité de l’ensemble des utilisateurs des installations sportives : pratiquants, dirigeants, officiels et spectateurs.

Le District et la BPDJ ont ainsi convenu d’organiser un atelier mensuel, à l’intention des joueurs âgés de moins de 21 ans, ayant été sanctionnés pour des faits de violence au cours des semaines précédentes.

L’atelier sera placé sous la responsabilité de la BPDJ, le représentant du District assurant en son sein une mission d’accueil et de représentation.

En conclusion de chaque séance, un avis individuel sur l’intérêt manifesté par le(s) participant(s), ainsi que sur son (leur) comportement général au cours de l’atelier, sera établi à l’intention de la Commission de Discipline du District.

Le District se félicite de ce partenariat avec la Gendarmerie et tient à la remercier pour sa collaboration, espérant par ailleurs sincèrement que cette excellente dynamique engagée dès le début de saison permettra d’éloigner la violence des terrains.

 

Par Stéphane Dudillieu

Articles les plus lus dans cette catégorie